Vous êtes ici

La légèreté du suicide

A 45 ans, Sylvie Chabert est toujours seule. Après le décès de son père, encore plus seule, désespérée, elle n’a qu’un projet : se suicider. Elle va donc préparer son acte avec l'aide d'un psy(?!). Evidemment, la vie réserve des surprises. Des réflexions qui peuvent donner le sourire si elles n’étaient pas entrecroisées de propos triviaux abaissant tout de suite le niveau… Je n’éloigne pas les histoires futiles, mais dans ce cas, j’aime que l’écriture ait un minimum de corps.
Imprimer