Vous êtes ici

Décue

Choisi pour 2 raisons : la promesse d’optimisme et de belles vibrations. La première partie, je l’ai dévoré. En effet, le roman passe d’un portrait à un autre avec légèreté et sensibilité. Malheureusement, au fil de la lecture, l’histoire semble partir dans tous les sens. Les personnages sont de plus en plus nombreux. Les situations deviennent de plus en plus rocambolesques et utopistes. Pour les belles vibrations, je les ai ressenties principalement dans la première partie. Ensuite, après l’épisode des confitures de framboise, mes sens ne se sont plus éveillés. Néanmoins, ce roman m’a fait découvrir un contexte historique que je ne connaissais pas : celui des travailleurs vietnamiens dans l'ex RDA et de leur culture.
Imprimer