Vous êtes ici

Histoire vraie de Suzanne Méloche née en 1926 racontée par sa petite fille - histoire touchante

La femme qui fuit d'Anais Barbeau Lavalette est un véritable questionnement tout du long du livre. Comment une femme peut quitter sa famille ? abandonner ses enfants ? réapparaître, redisparaître, rejeter et malgré tout être aimée dans sa mort. Comment une fille et une petite fille peuvent attendre un signe, rien qu'un signe d'amour d'une femme qui ne peut pas en donner ? On reste suspendu à ce livre pour trouver la moindre étincelle d'amour, on attend, on a de la peine. "Qui es tu ? Tu t'en vas encore." "Finalement, je préfère quand tu n'existes pas." "Claudia a voulu que son piano la suive. Achille l'a porté pour elle à bout de bras. Mais, Claudia a eu son premier enfant et ne s'est plus jamais assise au piano." "Tu assistes immobile au rituel comme si tu étais au théâtre. Ce soir là, tu annonces à Marcel que tu pars." "On roule lentement dans la tempête. Sur le toit, ta chaise berçante fend l'air, vaillante. Je ne sais pas encore que j'y bercerai mes enfants." Toutes ces phrases et bien d'autres rythment le livre comme une cloche le long d'un parcours. Phrases courtes, style tranchant et particulier, suspens jusqu'au bout.
Imprimer