Vous êtes ici

la femme qui fuit

Dès la première page, le "tu", le "toi" employés par Anaïs Barbeau-Lavalette nous rendent familière sa mystérieuse grand-mère qui a abandonné ses enfants et n'a jamais su renouer avec elle, sa petite fille. Tout au long du roman l'écrivaine s'adresse à elle. Un roman très intime. Le ton au départ peut sembler accusateur mais très vite nous remontons dans le passé de cette grand mère, un passé sur fond d'Histoire, celle de l'émancipation des femmes après guerre, celle d'une nouvelle soif de liberté et d'un formidable espoir de changer le monde. Anaïs Barbeau-Lavalette grâce à un minutieux travail d'enquête nous immerge dans le passé de cette femme quasi inconnue d'elle, tout en cherchant à la comprendre. Un style fluide et original; des chapitres très brefs qui correspondent bien à la reconstruction un peu morcelée et anecdotique de ce passé à découvrir. Un livre attachant et d'une grande finesse psychologique.
Imprimer