Vous êtes ici

Rare et envoûtant

Ce roman m'a véritablement enthousiasmée ! Un polar surprenant, inattendu, auquel l'écriture de Franck Bouysse donne des accents de tragédie antique. L'intrigue peut sembler ténue mais, dès le début, cette écriture aussi rugueuse et souple qu'une terre après le labour, la densifie constamment. Gus et Abel, deux voisins, deux "taiseux" isolés dans la campagne cévenole, apparemment sans histoire autre que les souvenirs cruels de Gus et l'amitié bourrue qui semble les lier vivent au rythme des saisons. Un incident apparemment anodin enclenche une mécanique de suspicion, de menaces latentes, plus angoissantes d'être indéfinies. En épiant Abel, Gus découvre progressivement les secrets qui ont étouffé son enfance et son existence toute entière. Des secrets qui, eux aussi, viennent "grossir le ciel" de la peine immense qu'ils font naître. En osmose avec la rudesse des paysages et l'âpreté d'un hiver oppressant, l'écriture creuse le passé et en fait surgir les spectres qui hantent la mémoire de Gus. Le rythme semble suivre les pas et les pensées du personnage : parfois lent et comme engourdi de douleur rentrée, il s'accélère brusquement et galope vers un destin inscrit d'avance quelque part dans l'entrelacement des vies, des amours et des morts.
Imprimer