Vous êtes ici

Dès l’ouverture, nous sommes saisis par le ton et la force de l’écriture.

"La femme qui fuit vous prend aux tripes, vous écorche autant qu’il vous touche.  La douleur tient probablement dans la révolte que nous éprouvons face à cette femme qui choisit d’abandonner sa famille."

Imprimer